samedi 31 janvier 2004

Durant les travaux, l'exposition continue

Il faut être lucide, en ce moment, j'ai autant envie de raconter ma vie ici, que, disons, me tirer une balle dans le pied. Au moins. Je sais même plus de quand date mon dernier post qui me convienne. Alors autant vous prévenir tout de suite, ce site risque d'être très peu updaté dans les prochains jours. Enfin, je me sais capable de poster un chapelet de liens ou une phrase à la con, alors ne vous étonnez pas non plus le cas echéant.
Tout cela pour dire que je me permets, par conséquent, de vous conseiller, afin de vous faire patienter, le blog de mon alter-ego, Alexielle. Si ça vous déplait, tant pis, moi j'apprécie.

lundi 26 janvier 2004

Conversation ICQ

Guernica : Je suis passée cette nuit au niveau 2 dans LOB tu peux accepter ma demande en mariage !!!!!
Nacara : Ah oui
Nacara : Wala, accepté à nouveau
Guernica : Ohhhhhhhhhh nous voilà paxées !!!!
Nacara : Bravo, vous êtes marié(e)s/pacsé(e)s
Guernica : Tu es quoi toi comme prefession?
Nacara : Oceanologue
Guernica : Moi aussi !!!! :o)
Nacara : \o/
Nacara : Bon, je te file 50 Bz, et on se tente une adoption ?
Nacara : Pace que faut s'y mettre, on doit en avoir 3 pour le niveau 3
Guernica : Oh ben voui alors !!!
Guernica : Vite faisons des Bébés !

Pelote de liens #4

- Superflu, un mignon site avec plein de goodies fait par Algesiras, la jolie et talentueuse auteur de Candélabres.
- day/off, via astree. Juste allez voir.
- Art Bobigien, je vous ai déjà dit que le monsieur est très doué ?
- Friendship, la vraie vie de Jonathan Surfac, ou le blogositcom AB-like.
- Le Musicien, joli film d'animation en 3d, via Pando, en échange d'une vidéo que vous ne verrez pas parce que je ne l'ai pas retrouvé en ligne.
- La musique de ce court-métrage est signé Margo, essayé, adopté.
- Gros coup de coeur en passant pour Tue-Loup. Vraiment.
- Encore de retour, toujours aussi bon, poxx.
- Recette des blinis, nan sérieux, ça peut toujours servir.
- Et pour finir, Fontifier, le site qui marche une fois sur 10 000. Pardon. Pour créer sa typo avec son écriture.

Near Life Experience, part III

Finalement, est-ce que ça vaut vraiment la peine d'en parler ici ? Les deux posts précédents ont très bien résumé la chose, je trouve. Bon, en vrac : Y avait de la neige (ça aide pas mal, pour le ski, qu'on m'a dit), et puis il a fait moche, puis beau, puis re-moche, puis à nouveau beau, et puis pas terrible mais correct. J'ai découvert que je tenais sur des skis, mais mal, mais c'est normal, manquerait plus que ça soit inné. Et aussi qu'on peut crever de chaud sur les pistes, si on se bouge assez, et que par conséquent y a moyen de perdre du poids, sauf si la soirée s'achève sur une fondue/pierrade/raclette, là c'est mort. J'ai constaté que j'étais capable de passer une semaine sans net, sans TV, avec 3 autres êtres humains à priori normaux, sans qu'ils leur viennent l'envie de m'étriper, enfin je crois. Ah oui, et en plus j'ai enfin fini le bouquin que je trainais depuis plus de six mois et finalement il était vraiment chouette et lisible en 3-4 jours.
Ouais, vraiment, j'en suis pas passé loin.

dimanche 25 janvier 2004

Near Life Experience, part II

Near Life Experience

En deux mots : très bonne semaine.
Merde, ça fait trois.
...
La suite, le reste, quand j'aurais réhabitué mes yeux à l'écran.

vendredi 16 janvier 2004

Pelote de liens #3

- Menstruel, site périodique.
- Blog Design Showcase.
- Le blog des calineurs anonymes, comme son nom l'indique (?). Initié par Pix.
- Shamanism, via Chat Fou.
- Nanarland, spécial dédicace à Guernica.
- Green Oblivion, encore un gens doué. J'adore.
- Beat-Nick, j'explique pas, tout le monde connait déjà.
- IRC Bible, sans commentaires. Via NdJ.
- Milky, joli blog.
- Fraise Forever, un truc qui sert à rien.
- Twenty questions, et là je peux VRAIMENT pas. Via NdJ encore.
- Et un jeu à la con (thx telex), fatalement.

jeudi 15 janvier 2004

Hem...

Wingi : Amusant tiens, je viens de tomber sur une erreur "net reset error", quelqu'un a appuyé sur le bouton reset d'internet sans me prevenir.

(Oui mes deux derniers posts sont des logs, cpa ma faute si j'ai plus rien à raconter pour le moment, exams, tout ça... Bon notez, je pourrais vous parler de mes exams, mais je vois pas qui ça pourrait intéresser de savoir que je ne me suis pas réveillée hier matin - enfin si je me suis réveillée sinon je ne serais pas là pour vous le dire, bref vous comprenez - et que par conséquent je me suis pointée en salle avec 15 minutes de retard. Hein, franchement, qui ?)

mercredi 14 janvier 2004

Log ICQ

Nacara : Hm.
Nacara : Quand j'étais au lycée
Nacara : Il y avait un mec qui s'appellait Du-Anyo Doh.
Nacara : Doh Du-Anyo.
Nacara : ...
Nacara : Sa scolarité a du etre un enfer.
telex: burf
Nacara : Non ?
telex : si
telex : remarque
telex : y'a comme une ressemblance avec ton nom
Nacara : Maieuh !
telex : =S
Nacara : Oui c'est vrai.
Nacara : Ma scolarité a été un enfer =)
telex : du agneau, cru bélier
Nacara : Dodu agneau, Cru bellier
telex : oui
telex : plutot.
telex : quelle aventure ! :p
Nacara : Oui.
Nacara : C'est bloguable.
telex : completement

mardi 13 janvier 2004

Mon univers

Depuis dix jours. De gauche à droite.

Mon lit, couvert de mon manteau, mon sac, l'intérieur de mon sac qui dégueule dessus. Un bouquin de physio, mon APN, des cours maintenant inutiles. Le CD des .fla pour mon projet d'ergonomie. Mon GSM. Mon shuttle et son écran, mon unique enceinte boiteuse et crachotante. Sur le shuttle, un casque de plus de cinq ans et des factures déjà payées. Un embrouillaminie de fil là-derrière. Le modem raie manta avec ses deux diodes qui clignotent. Un tas d'autres CDs, résidus de projets de BTS ou encore vierges. Des conneries qu'on m'a offerte, un Kochon en peluche, une vache en forme d'antistress. Ma tablette Wacom Graphire sous quelques feuilles remplies de numéros de téléphone de gens qui n'existent plus. Mon ghetto-blaster aka chaine hi-fi (relativement) portative. Portable, disons. Si on est motivé. Et sa télécommande. Par dessus, un tas pas très identifiés, l'intégrale de Satie, des catalogues que je devrais jeter, un bouquin d'ergonomie, Animeland, Computer Art, A Nous Paris. Deux bols sales, restes de mes repas frugaux de la journée. Deux dictionnaires, un français, un anglais. Encore un CD, un magazine, mon lecteur Nomade. Et du bric-à-brac, ampoule, stylo, déo, clés. Les cartons de mon déménagement, un tas de fringues. Le cône de signalisation orange et blanc. La fenêtre, les HLMs.

Au-delà, c'est trop tard, j'ai déjà tourné la tête.

Calendrier #echoes 2004

Je suis en retard sur tout le monde (ben oui qu'est-ce que vous voulez, moi j'ai une vi- ouais, bon, j'ai beaucoup de boulot, quoi), vous êtes probablement déjà tous au courant, c'est pas très grave, je le signale pour les deux du fond qui ne suivent pas : le calendrier des bloggueurs d'#echoes, cuvée 2004, est sorti. En retard, mais c'est ma faute.

lundi 12 janvier 2004

Train fantôme

dimanche 11 janvier 2004

Géraldine

J'ai vu récemment un court-métrage animé contant l'histoire du pauvre Gérald qui un matin se réveille transformé en femme, et apprend étape par étape à prendre son parti de cette affaire. Le scénario, bourré de clichés, voit Gérald rappeller son ex qui explose de rire puis prend les choses en main en transformant le malheureux en sa meilleure copine, femme fatale et femme d'affaire. De séances photos pour Play-boy en meetings politiques, idée que pour réussi il faut un cul d'enfer mais aussi des couilles virtuelles planquées sous son tailleur minijupe. Et notre brave Gérald, devenu Géraldine, part pour se marier 10 ans plus tard avec l'homme de sa vie. D'où ma question : comment un homme tout ce qu'il y a de plus et de totalement hétéro, transformé en femme par les hasards de la magie ou de la science (cf Girl, de David Thomas, dont le héros, arrivé à l'hopital pour se faire enlever les dents de sagesse, subit une opération de changement de sexe), finirait-il par "changer de bord" et aimer les hommes ? C'est vrai, dans Girl, l'auteur apporte des éléments de réponses, parle de "frustration", le monsieur transformé en femme réussit à se lever une nana, mais forcèment pas moyen de faire la chose comme il en avait l'habitude, pour cause de manque de matériel, et puis il y a ces histoires d'hormones, m'enfin je reste sceptique. Je ne dis pas que c'est illogique, juste que ça ne me parait pas aussi naturel qu'on a voulu me le faire avaler.

Calendrier

Un certain nombre de personnes m'avaient félicité pour ma "bonne" idée du calendrier de l'avent des blogs, ce qui m'avait un peu surpris parce que disons-le tout net, c'est une idée que j'avais eu juste pour remplir en attendant mon (eventuelle) réouverture.
Bref, je voulais pas parler de ça, mais juste vous signaler l'existence du calendrier de l'après des chroniques martiennes, que je trouve quand même un peu plus original.

samedi 10 janvier 2004

Lullaby

Y a un passage... Bon, plusieurs, mais un en particulier dans le cas précis, le dernier que j'ai lu et qui m'a marqué, en fait, bref, un passage de Lullaby que je voulais copier ici parce que... Parce que quoi ? Pourquoi il faudrait toujours donner des raisons ? Mais il est un peu long, une demi-page, et j'ai la flemme. Alors je vous juste vous mettre la dernière phrase de cet extrait :

"You never wonder when God's coming back with a lot of barbecue sauce ?"

Mouais. Sans le contexte on perd beaucoup, quand même. Un jour, je vous mettrais le reste. Ou vous pouvez aussi aller lire le bouquin qui comme tous les Palahniuk, du moins ceux que j'ai lu (sauf Monstres Invisibles que je n'ai pas réussi à finir tellement il m'a fait chier), est excellent.
Allez, une autre pour la route, et qui marche hors tout contexte :

"There are worse things you can do to the people you love than killing them."

vendredi 9 janvier 2004

Vous savez quoi ?

Tout va bien.

En vrac

- Skeptics Annotated Bible, comme son nom l'indique.
- Manuel de Typographie en ligne, parce que c'est souvent utile.
- Très court, un festival de courts métrages de moins de 3mn.
- mouton.rebelle, un webzine qui... Bon, allez voir.
- L'écrivain-minute, ou comment écrire un film par jour.
- Epluchons Matrix.
- Mah-Jong, un jour je m'y mettrais.
- Exobiologie, nous ne somme pas seuls.
- Le ParaDick, gros site tout laid sur P.K. Dick.
- Plus de liens avec Mes Lubies et Linkswhore.

Edit : Et un 'tit lien pour Solveig, ColorMatch.

jeudi 8 janvier 2004

Loghorrée

Je parle à peu près dix fois moins IRL que sur le net.
C'est peut-être pour ça que les gens me préfèrent en vrai ?

Ca marche !!!

C'est désormais aussi bien en front qu'en admin, aussi j'adresse mes remerciements les plus chaleureux à Olivier, l'auteur dévoué de DotClear, pour sa patience infinie dans la résolution de mes problèmes.
Et maintenant je peux le dire : DotClear c'est bon, mangez-en !

T-shirteuh !

Arésolutions

Un de ces quatre, je cliquerai sur les 577 liens de mes bookmarks pour vérifier qu'ils sont toujours valides et je rangerais le dossier "Bordel à trier" sur mon disque dur qui atteint désormais la taille respectable de 6,5 Go (setups, mp3s et vidéos non compris).
Un de ces quatre, je distribuerai les livres que j'aime aux gens que j'aime, comme j'avais déjà commencé il y a un moment.
Un de ces quatre, j'apporterai cette valise pleine de fringues que je ne mets plus à Emmaüs.
Un de ces quatre, je viderai morceau par morceau les 5 cartons plein de souvenirs que je trimballe de déménagements en déménagements, et je bazarderais une part de mon passé.

Un de ces quatre, je corrigerai l'interface d'administration et je nettoyerais le code de mon script de bookmarks, et je pourrais peut-être le distribuer, et je referais les layouts de l'ensemble des sites de nacara.net.
Un de ces quatre, je me mettrai à lire des bouquins en anglais et je recommencerais à dessiner, je veux dire, vraiment.
Un de ces quatre, je cesserai de prétendre que je ne suis pas une fille, et j'irais assouvir mon besoin de lèche-vitrines.
Un de ces quatre, je me bougerai le cul pour trouver ma voie, et que mon futur ressemble à autre chose qu'une espèce de brume informe et intangible.

Ou peut-être que non.

mercredi 7 janvier 2004

Réveillon 2k4

A mon affirmation "C'est le meilleur réveillon que j'ai jamais passé.", on me répond "Tu exagères !". Et pourtant je n'exagère pas. J'ai 22 ans, dix-neuf réveillons en famille, deux avec un groupe auquel je n'ai jamais su m'intégrer, et un qui ne s'est pas déroulé comme je l'aurais souhaité.
D'abord la Belgique. C'est comme chez nous mais en mieux. Rien que le fait de respirer un air si peu vicié en plein centre de Bruxelles, moi ça me met le moral au beau fixe.
Puis nos hôtes. Pounk et SenSe13. Je répéterais ce que d'autres ont dit en précisant à quel point ils ont été gentils et patients, mais je me sens d'autant plus reconnaissante qu'ils ne me connaissaient ni d'Eve, ni d'Adam, et que bon, j'ai quand même le sentiment de m'être un peu incrustée.
Le réveillon proprement dit. Personne n'a parlé du DVD, alors je délate : nous avons regardé pendant 1h10 des pornos des années 20. Edifiant. Ensuite (ou avant ? Je ne sais plus), discussion à propos de vibros avec la jolie Pando, qui me menacera avant la fin de la soirée des pires outrages (bon, là j'exagère). A côté de ça, tentative desesperée et ratée de se mettre dans la bonne fourchette d'ethylisation, après un lent départ je double tout le monde et raconte n'importe quoi. Après quoi, long moment allongée par terre côte à côte avec Geradon, à parler de tout et de rien et surtout de ce qui ne va pas mais n'a pas tant d'importance au fond, et je l'ajoute à ma liste des quelques uns que si-mon-blog-m'a-permis-de-les-rencontrer-eux-alors-j'ai-pas-complètement-perdu-mon-temps. C'est mièvre, c'est pas grave. Et puis la soirée passe doucement, les uns après les autres s'en vont, et on se décale complètement en se couchant à 8h du matin. Le rythme persistera d'ailleurs un moment.
Départ à Liège ensuite, deux journées dont les repas seront uniquement fast-foodesques pour notre petit groupe de lorrains. Encore une soirée où je bois trop, où je parle trop, où je souris beaucoup mais ça il parait que c'est bien (ou que ça dépend du point de vue). Je n'arrête pas de descendre pour aller aux WCs, foutue vessie trop petite, et je pince les fesses de cramoisi dans l'escalier, mauvaise habitude dont astree avait déjà fait les frais deux jours plus tôt.
Retour long et difficile, le van qui tout d'abord refuse de démarrer (c'est capricieux ces bestioles, ça veut pas dormir dehors !) est si mal isolé qu'on pourrait bien être dehors, on aurait pas plus froid.
Un petit jour de répit, et me revoilà pour cause d'exams dans la capitale brumeuse et malodorante (mais pas froide, ça non), gros soupir en descendant du train : Paris, tu ne m'as pas manqué.

Refaced

Nouveau layout, parce que je commencais à être tannée de celui par défaut de DotClear. C'est un peu malhonnête, j'avoue, j'ai repris la feuille de style d'un ancien, mais j'ai vraiment pas le temps de faire mieux pour le moment. Au moins, ça change.
(A noter, le nom de ce site n'est pas "Nacara" , ni "I'm laughing inside", mais toujours "Temps-Présence". Merci d'en tenir compte dans vos liens, le cas échéant.)

Edit : Et une petite bannière pour la route

Chat

mardi 6 janvier 2004

Satie

En cette période de révisions et de bouclage de projets, je découvre que c'est la musique de Satie (par Aldo Ciccolini, son meilleur interprète, dans le cas précis) qui m'est le plus agréable à écouter. Elle remplit le silence qui me serait sinon vraiment opressant, sans trop se faire remarquer, pas de paroles, pas de changements brusques, juste du piano et une légère atmosphère qui habite ma chambre sans encombrer mes pensées.

Je fais ce que je peux (et je peux peu)

Force est de constater qu'actuellement, c'est plus que spartiate sur nacara.net.
A la racine, c'est une pauvre feuille de style juste pour dire que c'est pas la couleur des liens par défaut. Ici, c'est le layout par défaut de DotClear, avec rien qui marche en frontoffice (non je fais de reproches à personne, c'est juste pas de bol), ce qui est un peu dommage parce que autant je pourrais me battre avec le backoffice et ça serait pas grave, autant là ça fait vraiment pas sérieux. Sur Excipit, c'est le layout par défaut de WordPress. D'ailleurs, à ce sujet, et ça m'arrache la langue de le dire, WordPress c'est bien. J'ai longtemps une grande adepte du demerde-toi-toi-même, avec PHP à l'arrache et posts directement dans phpMyAdmin, en me disant que au moins si ce que j'écrivais ne vallait pas le coup, le weblog me permettait de m'améliorer un peu en technique. Ouais, ben c'est quand même super agréable de cliquer sur trois liens et d'avoir un super backoffice de la mort qui tue avec plein d'options et pas de code à toucher. Même si c'est planter une punaise avec un marteau piqueur. Du coup, je crois que WordPress va venir camper sur Temps-Présence aussi (étant plus que manifeste que DotClear n'aime pas Nikita, ou l'inverse). Et après je refais trois layouts (minimum).
C'est bien beau de se dire tout ça, mais comme je le dis plus haut dans le titre, actuellement, je peux peu. J'ai 4 projets à peine commencé à boucler, des révisions pour la semaine prochaine, et bon le stress qui avait totalement disparu commence à revenir en force. D'ailleurs, je me demande ce que je fous à poster alors que je devrais être en train de suer sous DreamWeaver (oui, je sais, mais ma binôme m'a fait un layout qu'il m'est absolument impossible de coder sans aide WYSIWYG).

lundi 5 janvier 2004

Excipit

Nouveau sur nacara.net, blog collaboratif : Excipit.
Les détails sont dans le premier post dudit site, alors je ne vais pas me répéter ici =)

dimanche 4 janvier 2004

Premier psot de l'année

Nacara dit :
Je suis un pue dyslexique avec ce claveir dis dnoc

Warning: mysql_query(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 170

Warning: mysql_error(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 227

Warning: mysql_errno(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 228