dimanche 28 mars 2004

A lire, à soutenir

Mis en examen, chez Guillermito : "Les mots et l'information : ma seule défense."

mercredi 24 mars 2004

Le bon mot

Vérification faite, je le savais bien, le mot "amoral" existe, et a effectivement la signification que je voulais lui prêter : "Etranger, indifférent aux règles de la morale", alors que immoral signifie : "Contraire aux règles de la morale". Etre amoral, c'est donc n'être ni moral, ni immoral, mais en dehors de ce schéma. Ce qui me confirme ce que je disais, l'enfant, quand il arrache les pattes des sauterelles, ou qu'il a grandit trop vite et conçoit des poupées torturées - je dis ça parce que c'était dans mon cadre de mon cours d'histoire de l'art que la question s'est posée - n'est pas immoral, mais amoral.
En creusant sur le Net, je tombe, sans étonnement, sur l'idée Freudienne, qui veut que le Ca, reservoir des pulsions inconscientes, soit amoral, dans le sens où il ne fait pas la distinction entre le bien et le mal, et obéit seulement à la recherche du plaisir. Pour exemple, les tueurs en série, qui obéissent à leurs pulsions de meurtres sans avoir conscience de l'immoralité de l'acte : l'acte est immoral, mais l'être est amoral. L'exemple est plus intéressant que celui de l'enfant, à mon sens, car je trouve que les actes que j'ai donné en exemple plus haut ne sont pas vraiment immoraux, mais amoraux eux aussi. Ils sont apparement contraire à la morale communèment admise, mais sont pourtant tolérés. Je n'arrive pas, par contre, à trouver d'exemple de personnalités amorales, effectuant des actes moraux. Je tombe sur la phrase "Je le crois amoral, donc capable du pire / Autant que du meilleur" (Faust & Lilith), qui représente justement ce que je veux dire. Un être amoral ne fera pas forcèment le Mal, il peut être aussi capable de faire le Bien, mais n'aura conscience ni de l'un, ni de l'autre, les deux concepts étant inexistants pour lui. Pourtant, je pense ne rien trouver là-dessus, l'être amoral agissant de façon morale ne sera pas marginalisé, car il obéit (inconsciemment) aux règles en vigueur. Impossible donc de relever réellement un tel comportement, je suppose. C'est con, c'est là que ça commençait à m'échapper, et donc que ça m'intéressait réellement.

Il est tard, je suis malade, je viens de passer 5h sur mon projet de 3D : excusez-moi - et corrigez-moi - si j'ai raconté des conneries.

Remplissage

C'est pas que je n'ai rien à dire, c'est que je n'ai pas le temps : je n'ai pas été aussi débordée depuis longtemps. Ca tombe bien, d'ailleurs, du coup j'ai pas l'air d'une no-life pour mon jourdansmavie - visible à partir du 25/04, soit jeudi, soit demain, allez voir.
Bilan des derniers jours écoulés, une séance du Rocky Horror Picture Show loupée, mais ça j'en avais déjà parlé, une presque soirée crèpes chez lafilleogants que je quitte pour cause de Catacombes avec Axl et des amis à elle, Immortel en avant-première avec Solveig juste pour le narguer, une soirée avec les BiteGirlz - même que Lucienne m'offre un Mojito (bon, je lui ai forcé la main, il faut dire), Calamity me fait découvrir le jonglage de contact, et Ophé promet de me réinviter - et pour finir, un entretien d'embauche demain à 14h, avant d'espèrer filer rapidement vers Nancy pour le week-end.
Et le reste du temps, je m'occupe avec quelques vagues heures de cours par-çi, par-là, des projets pour l'univ' que je ne bouclerais jamais à temps, c'est humainement impossible, et trois tonnes de bouquins à lire, pendant que ma wishlist est dévastée par monsieur lc, quelle honte.

Oh, et PostSynchro, c'est fini, j'ai remis mon post à sa place.

mardi 23 mars 2004

Pelote de liens #7

- Stéphane Manel. J'aime pas trop les journaux féminins mais souvent j'aime bien leurs illustrateurs.
- The Brice Site Web. Je suis encore la dernière au courant, on me dit jamais rien à moi !
- Les Sosies du Vendredi. Chaque vendredi, deux nouveaux sosies (ben oui, ils vont par paire, quand même...).
- Tant que j'y pense, passez voir le portfolio de Cali Rezo, et son blog, aussi.
- Bah justement, via Iok', le blog de Poppy Z. Brite. Moi j'étais au courant de rien, tu parles d'une fan..!
- J'avais parlé du journal illustré de Laurel, au fait ?
- Portraits imaginés, par Nicolas, j'attend la suite.
- Si vous n'aimez pas les Excipits, peut-être préférerez-vous les Incipits ?
- Je le linke parce que quand même, j'aime bien.
- Et pour finir, l'Ordre des Chevaliers de la Table Tournante, via no.logos.

samedi 20 mars 2004

Je suis en veine

SpinoByMail : "Pour le Fan art, oh, finalement, laisse ça à Nothing"

Lire la suite

So ya thought ya might like to go to the show ?

Ben non. Le Rocky Horror Picture Show, ça ne sera encore pas pour cette fois.
Sagement, je m'étais compté deux heures de battement avant le début du spectable, histoire d'être sûre. Le train en a eu trois et demi de retard.
La tarte au citron meringuée que R., sauveur de soirées professionel, a réussi à me dénicher, a beaucoup joué à me calmer.
Remercions-le, sans lui, je serais encore Gare de l'Est, à déchiqueter avec les dents les jugulaires du personnel de la SNCF.

jeudi 18 mars 2004

Mad'mazelle, t'eunuques ?

Depuis quelques temps, mes parents ont deux chats qui vivent actuellement des moments très difficiles. Le premier, Cirrus, est un mâle castré, et le deuxième, Balkis, une jeune femelle, en châleur depuis hier. Ce qui signifie en gros qu'elle va passer la semaine à miauler comme une damnée en levant l'arrière-train à chaque passage d'un mâle. Le seul dans les parages est donc notre gros matou emasculé, qui vient lui renifler le cul avec interêt et lui mordiller le cou avec gentillesse pour la calmer, avant de lui sauter sauvagement dessus... Et de repartir dépité. Du style, "Merde, j'avais oublié".

mercredi 17 mars 2004

Home-Cinema

FanDe

Nothing dit :
tu veux bien écrire mon nom sur une partie de ton anatomie et m'envoyer la photo, j'ai encore jamais eu de fanart

Lire la suite

lundi 15 mars 2004

Je peux pas survivre seule

Dernière requète

Je recherche un CDI ou CDD de plus de 6 mois - qu'au moins je puisse de toucher les assedics au terme du contrat - en rapport avec le milieu du web ou du print, à partir de n'importe quand, et juste qu'on m'oblige pas à faire de la programmation parce que moi passé le PHP/MySQL j'y entrave rien - Ah, si je sais péniblement déchiffrer un script Java grâce à mes cours. J'ai une formation Bac+2 en Communication Graphique (scannerisation, retouche d'image, photoshop, quarkXpress, Illustrator, maquette, flashage, épreuvage) et je suis totalement autodidacte pour tout ce qui est web (HTML/XHTML/CSS, interfaces, javascript , PHP/MySQL, quelques notion de Flash et de Director). J'ai déjà effectué des stages en tant que maquettiste et graphiste web. Si vous avez ne serait-ce qu'un bout de piste, je prend.
CV ici + portfolio sur demande. Souvent disponible pour entretien (je suis à la fac, je vous le rappelle)

J'y crois vraiment pas, mais c'est comme ça que MrPeer a trouvé son boulot, alors ça n'aura rien coûté de tenter, et dans le pire des cas, je continuerais me formation jusqu'au bout, et j'aurais un bac+4/5.
Et si ça marche... Si ça marche... Je souhaiterais des années, que dis-je, des siècles de félicité pour vous et votre descendance.

vendredi 12 mars 2004

Projet 3D

Je dois rendre un projet d'animation de 2 mn dans un mois et demi.
J'ai passé 3h sous 3DSMax cet aprèm, j'ai réussi à ne pas parvenir à modéliser un PIED DE CHAISE.
Ca donne une idée du niveau des cours dans ma formation : 20h de cours sur 3DSMax, et je ne CONNAIS PAS le logiciel.
(Bon, notez, j'ai quand même aussi réussi à commettre ça.)
...
Ca se voit pas trop, mais je panique un peu, là, quand même.
Quelqu'un pourrait m'aider siouplait ? Il me manque à peu près toutes les bases. Sans compter le reste.

Edit : Bon, je crois avoir une idée de comment contourner ce foutu problème. Je teste ça demain.

Le douze mars deux mille quatre

Nacara dit :
Je me suis levée à 11h30
Nacara dit :
Et je me suis rendu compte que ma séance de ciné était à 12h15
Nacara dit :
Donc j'ai sauté dans mes habits de la veille (sauf les sous vetements)
Nacara dit :
Et j'ai filé à l'UGC Ciné-Cité Bercy
Nacara dit :
Ou je suis arrivée pile poil pour faire un petit pipi avant la séance
Nacara dit :
Parce que tu comprend, 2h de film
Nacara dit :
Et pendant les bandes annonces, je me suis rendu compte que j'avais faim
Nacara dit :
Et donc à 14h30 je suis sortie du ciné, et j'ai cherché un distributeur
Nacara dit :
Et puis je suis allée au Géant à côté de chez moi
Nacara dit :
Ou j'ai acheté des bananes, une mini pizza, de quoi faire des crèmes brulées et du pesto, et puis 2 ou 3 autres trucs
Nacara dit :
Et j'en ai eu pour 10 euros tout pile
Telex dit :
quelle précision dans le récit =)
Nacara dit :
Ensuite, je suis rentrée chez moi et j'ai été sur Internet pour checker mes mails
Nacara dit :
Et maintenant je vais pouvoir enfin aller prendre ma douche
Nacara dit :
Ma vie est passionante
Nacara dit :
Je devrais ouvrir un blog

The Butterfly Effect

Prise d'une envie subite de cinéma hier matin, je me suis retrouvée, une minute après le début du générique - les envies subites, ça tient pas comptes des horaires des séances - dans une salle de cinéma, regarder "Along Came Polly", comédie romantique et gentillette. Et pour continuer sur ma lancée, j'ai attrappé en repartant un programme UGC, principalement pour lire le sujet sur Immortel, le prochain film de Bilal, qui sort incessement sous peu, mais également histoire de me faire un plan de bataille pour le week-end, quelques films en plus de Big Fish - que j'irais par ailleurs voir demain. Et paf, dans un coin de la page 22, sur une dizaine de lignes, un résumé qui m'attire l'oeil et l'imagination.

Et si c'était à refaire ? Une question que chacun se pose, parfois avec acuité. Dans ce film fantastique, Evan n'y coupe pas. Lorsqu'il se découvre le don de modifier le passé, il décide d'effacer purement et simplement certains passages de sa vie, notamment ceux ayant fait souffrir ses proches. Mais selon l'effet papillon - une théorie scientifique développée dans le courant du XXè siècle, - toute action a des conséquences sur les autres. Résultat : le présent d'Evan se retrouve littéralement chamboulé : petite copine devenue junkie, copains au physique et à la sensibilité modifiée... En un mot : l'enfer !

Okay, ils sont pas très doués pour les synopsis (C'est l'histoire d'un gars, il revient de la guerre, il s'est fait arracher le bras... Bon, j'arrête avec mes private jokes ), chez Illimité - anciennement Spectateur. N'empêche, le sujet me fascine (entre la théorie du chaos et les voyages temporels, c'est bonheur pour moi ce scenario !), et après tout ça ne me coute rien, sinon un peu de temps, d'aller le voir.
Bilan : deux heures scotchée à mon siège. Ca faisait longtemps qu'un film m'avait pas remué les tripes comme ça. Je suis plutôt bon public, mais j'ai toujours du mal à "entrer" dans l'histoire. Là, aucun problème, je fonctionnais au quart de tour.
Histoire finalement plutôt originale, scénario bien ficelé et cohérent, traitement des images excellent, bon rythme, bons acteurs, je ne trouve rien à lui reprocher - mais je suis probablement partiale parce que séduite. Vraiment, un film culte.

Site Officiel (fr)

Edit : Oui, bon, c'est vrai, la fin laisse un peu à désirer, j'ai oublié de le préciser.

Cinéma associatif

Barbizon
Je cautionne, je soutiens, je fais passer l'information.
J'ai vu les locaux se remettre d'aplomb, maintenant je vais y trainer régulièrement, c'est sûr.

jeudi 11 mars 2004

Grmlmr

Je suis hautement dépitée, mon PC vient de me faire un BSOD avec message bien flippant style "Vidage de la mémoire physique", COMMENT CA, VIDAGE ?! Et j'ai perdu mon post. C'est pas grave, je recommence. Non mais.

Accessoirement, vous savez à quoi c'est dû, ces reboots sauvages et ces menaces d'autosuicidage ? Nan parce que ça m'inquiète quand même. Il chauffe trop c'est pour ça ? J'ai un shuttle, pour info. Pour les détails, je sais plus trop.

Et puisque je suis dans les questions et réclamations...
Est-ce que quelqu'un (que je connais déjà de préférence) serait eventuellement disponible dimanche (14/03) à 15h pour m'accompagner voir des courts métrages, rue de Tolbiac ?
Est-ce que quelqu'un aurait un appart pas cher sous le coude à me louer ? (On peut toujours ré essayer...)
Est-ce que quelqu'un aurait un CDD de 1 à 3 mois à à me proposer pour cet été, dans le domaine de l'édition, de la fabrication (print), du web (mais j'y crois pas), ou bien n'importe quel job étudiant (je veux bien distribuer des tracts ou faire de la saisie de textes, et j'ai le BAFA donc l'animation ça me convient très bien aussi) ? Oui je cherche de mon côté, mais sait-on jamais.
Est-ce que l'une d'entre vous, mesdemoiselles, pourrait m'expliquer quelle est la technique adéquate pour ne pas finir les orteils en sang quand on marche plus de 500m avec des chaussures à talons ?

Pelote de liens #6

- AirsideShop, parce qu'ils font des t-shirts qui me plaisent bien. Via Between...
- Bon à tirer, revue littéraire en ligne.
- Creatures in my head. Oui, je sais, tout le monde connait déjà.
- Page sans titre. Comme d'habitude, y a des trucs que je sais pas expliquer...
- Sainkho Namtchylak, parce que woah...
- Questionnaire sur Bourgeon, j'ai eu 25/30, je suis une fan lamentable.
- Y a des trucs, parfois, je sais pas comment ils atterissent dans mes favoris.
- Un Café ! Courtes interviews suivant un concept détaillé sur le site.
- Les Stratégies Obliques, version en Flash.
- Animated Short Films, par Don Hertzfeldt.

Edit : Dites, il a disparu où, Spino ? C'est bon, il est revenu.
Edit2 : Un joli dessin de Kourai pour illustrer un de mes posts.

mardi 9 mars 2004

Milk

Je ne sais pas si vous voyez ce que c'est. Moi je viens de découvrir. C'en est déjà au numéro 3, c'est un magazine de "mode enfantine" (sic), et je n'avais rien vu d'aussi effrayant depuis longtemps. Je n'ai pas compris quel était le public. Des parents snobs souhaitant des chiards top of the pop ? Des apprenties-lolitas de 10 ans lassées de Girls! ? Des jambes de petites filles gainées de collants et chaussées d'escarpins. Des gamines maquillées comme des camions volés et revêtues des tenues les plus hypes. Beaucoup de sensuel, presque sexuel, et des visages blasés, mais c'est pas possible, rendez-nous nos morveux d'antan !
Ca m'a rappellé cette première expérience de la colonie de vacances (pardon, du CVL) en tant que mono (pardon, animatrice), où à 17 ans je me suis trouvée confrontée à des minettes de 10 dont la trousse à maquillage devait faire le quintuple de la mienne, dont la garde-robe étaient plus fournie que tout ce que j'ai jamais pu avoir, et dont la seule obsession semblait la séduction. Putain, moi, quand j'avais 13 ans, j'avais pas de seins, les cheveux courts, des jeans, le buraliste à côté de chez moi m'appellait monsieur, et j'étais à peine vaguement au courant de l'existence d'entités de sexe masculin.
C'est ça, le fossé des générations ?!

Et au plaisir..!

En bonne blonde furtive, j'ai régulièrement des discussions hautement métaphysiques avec mes amis. Une des dernières en date, dont le malheureux Fabien a fait les frais, concernait les formules de politesse à utiliser envers des personnes que l'on est hautement susceptible de ne plus jamais revoir.

Premier tableau, je pose le décor : un resto bondé, une fin de repas, une addition payée, des voisins de table arrivés quelques minutes plus tôt avec lesquels nous avions parlé menu. Nous nous levons, et Fabien se tourne vers eux :

- Au revoir.
- Uh, au revoir...


répond le couple visiblement surpris.
Et là, je demande, pourquoi "au revoir" ?! Fabien habite à plusieurs centaines de km de mon modeste quartier, ces gens-là on ne sait même pas d'où ils viennent, il est probable qu'on ne les recroise plus jamais. Pourquoi ne pas leur dire "Adieu" ?

Deuxième tableau : Après le ParisCarnet (dont je ne parlerais pas parce qu'il y avait trop de monde et que ça faisait mal au crâne), j'attend le bus à 2h30 du matin avec un DESSien en robotique & IA, armé de son skate et de son bonnet vissé jusqu'aux yeux, qui m'abandonne Place d'It' sur un retentissant "Adieu" (à noter que les exclamations sont souvent retentissantes lorsqu'elles sont faites en plein nuit, dans un noctambus vide). Le temps de me sortir de ma catatonie de surprise (quelqu'un qui pense comme moi !), le monsieur a déjà filé.

Mais de mon côté, j'ai cessé de cogiter sur cette question stupide. Et je dis désormais "Adieu" aux inconnus.

lundi 8 mars 2004

Ca guet's môl ?

Retour aux sources pour soigner la déprime, et entamer la jugulation des problèmes financiers qui pointent leur nez là-bas, à l'horizon, bande d'enfoirés. Soirée plutôt chouette vu mon état psychologique en décomposition avancée et le peu de préparation. Je tiens à remercier particulièrement les deux joyeux lurons, BeRewt, qui force le sourire rien qu'à le regarder (mais non, je ne me moque pas), et Noliv, l'homme au stylo fou et au cerveau intenable (ou le contraire), armé de sa Cadillac BlueTooth.

Naque, partenaire officiel de la MousseLorraine.

mercredi 3 mars 2004

Phagocytose



Edit : La suite, aka j'ai vraiment rien d'autre à faire en cours (?) !

Warning: mysql_query(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 170

Warning: mysql_error(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 227

Warning: mysql_errno(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 228