Et au plaisir..!

En bonne blonde furtive, j'ai régulièrement des discussions hautement métaphysiques avec mes amis. Une des dernières en date, dont le malheureux Fabien a fait les frais, concernait les formules de politesse à utiliser envers des personnes que l'on est hautement susceptible de ne plus jamais revoir.

Premier tableau, je pose le décor : un resto bondé, une fin de repas, une addition payée, des voisins de table arrivés quelques minutes plus tôt avec lesquels nous avions parlé menu. Nous nous levons, et Fabien se tourne vers eux :

- Au revoir.
- Uh, au revoir...


répond le couple visiblement surpris.
Et là, je demande, pourquoi "au revoir" ?! Fabien habite à plusieurs centaines de km de mon modeste quartier, ces gens-là on ne sait même pas d'où ils viennent, il est probable qu'on ne les recroise plus jamais. Pourquoi ne pas leur dire "Adieu" ?

Deuxième tableau : Après le ParisCarnet (dont je ne parlerais pas parce qu'il y avait trop de monde et que ça faisait mal au crâne), j'attend le bus à 2h30 du matin avec un DESSien en robotique & IA, armé de son skate et de son bonnet vissé jusqu'aux yeux, qui m'abandonne Place d'It' sur un retentissant "Adieu" (à noter que les exclamations sont souvent retentissantes lorsqu'elles sont faites en plein nuit, dans un noctambus vide). Le temps de me sortir de ma catatonie de surprise (quelqu'un qui pense comme moi !), le monsieur a déjà filé.

Mais de mon côté, j'ai cessé de cogiter sur cette question stupide. Et je dis désormais "Adieu" aux inconnus.

Trackbacks

Aucun trackback pour le moment.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

mardi 9 mars 2004 à 11:52, par Pando :: #

Et les athées alors ?
Je dirais plutôt "à jamais" :)

mardi 9 mars 2004 à 12:05, par Nacara :: #

Iok' m'a fait la remarque aussi, mais "A jamais", non seulement ça me paraît très définitif, mais en plus assez menacant. Non, j'aime bien "Adieu", et je l'ai suffisement dépouillé de son sens religieux dans ma tête pour qu'il fonctionne. Donc, adopté.

mardi 9 mars 2004 à 12:23, par telex :: #

Pourquoi "au revoir" ?! Fabien à plusieurs centaines de km de mon modeste quartier, ces gens-là on ne sait même pas d'où ils viennent, il est probable qu'on ne les recroise plus jamais. Pourquoi ne pas leur exploser la tête à coup de talon, repeindre les murs des rues et des métros avec leur chair ?

Deuxième tableau : Après le ParisCarnet (dont je ne parlerais pas parce qu'il y avait trop de monde et que ça faisait mal au crâne), j'attend le bus à 2h30 du matin avec un DESSien en robotique & IA, armé de son skate et de son bonnet vissé jusqu'aux yeux, qui m'abandonne Place d'It' après m'avoir ouvert la tête à coup de planche à roulettes et décoré le Noctambus avec ma cervelle. Le temps de me sortir de ma catatonie de surprise (quelqu'un qui pense comme moi !), le monsieur a déjà filé.

Mais de mon côté, j'ai cessé de cogiter sur cette question stupide. Et désormais je règle leur compte aux inconnus.

mardi 9 mars 2004 à 13:08, par Nacara :: #

Ah oui tiens, j'ai oublié un mot.
Sinon arrête de mélanger mes posts avec ceux d'Alexielle, je suis déjà assez perturbée comme ça !

Et puis tiens, "tous les matins, je sauve le monde pour pas un rond" : never.mind.free.fr/index....

mardi 9 mars 2004 à 16:21, par an.archi :: #

Boah..
J'en ai pas tant fais les frais que ça vu que je suis d'accord...
C'était juste un écart de langage... :o)

mardi 9 mars 2004 à 16:41, par Jer :: #

Pour pousser la logique jusqu'au bout, il faudrait une salutation pour les gens qui ne se rencontreront jamais, et une autre pour ceux qui ne se quitteront plus ...

mercredi 10 mars 2004 à 13:27, par Doc.Fusion :: #

Oui, mais... "comment te dire adieu ?" !

mercredi 10 mars 2004 à 15:39, par BabOOn :: #

Doc.Fusion> Heu... "derrière un kleenex" ? ;-)

jeudi 11 mars 2004 à 05:17, par albinoal :: #

Fais gaffe, "adieu", il y a des gens qui le prennent mal...

jeudi 11 mars 2004 à 08:27, par Djipé :: #

"Adieu" ça ne fait pas trèS amical et puis il ne faut jamais penser "jamais". Qui sait un jour?

jeudi 11 mars 2004 à 09:50, par noliv :: #

albinoal> Si t'es sûr de ne jamais revoir une personne, c'est pas super grave qu'elle le prenne mal. ;)

Et après quelques années, quand tu la recroises par hasard (car tu t'es bien planté en lui disant adieu), cette personne ne t'en veut pas, et toi t'es finalement content de t'être trompé...
C'est peut être pas le cas général, mais ça m'est arrivé une paire de fois.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.