vendredi 28 septembre 2007

I've read too many books

Vu que j'ai râlé, oh, au moins une minute, pour l'obtenir - merci ma chatoune - je pense qu'il serait mal venu de le laisser trainer plus longtemps, et puis un post un peu long ça faisait longtemps que vous en aviez pas vu ici, on croirait presque que le blog est encore un peu vivant.

Quatre livres de ma jeunesse
- Emilie Jolie, de Philippe Châtel. Là, on me dit que nooooon, c'est un conte musical en disque, et que ça compte pas. Mais je me rappelle très bien qu'en plus de mon 33 tours, j'avais un livre assorti, à la couverture cartonnée noir et blanc et Emilie Jolie en robe rouge.
- Les "Histoires comme ça", de Rudyard Kipling, pour les merveilleux "Le chat qui s'en va tout seul" et "Comment s'est fait l'alphabet".
- Les contes de Pierre Gripari. Dès mon arrivée à Paris, je suis allée voir les rues Broca, Mouffetard et de la Folie Méricourt, et leurs noms sont de ceux qui rendent Paris encore un peu plus magique pour moi.
- La série des Enfantastiques, de Yak Rivais. Et puis les "Contes du miroir" et "les sorcières sont N.R.V." bien sûr, mais surtout les Enfantastiques quand même.

Quatre écrivains que je lirai encore
- Chuck Palahniuk. D'ailleurs je n'ai même plus la patience d'attendre les traductions de ses romans, c'est donc de sa faute si je me suis mise à lire directement en anglais dans le texte. Et malgré des thématiques très noires auxquelles je suis de moins en moins sensibles (c'est ça de sortir de sa crise d'adolescence), je persiste à être une fanatique de son style.
- David Weber, parce que la saga de Honor Harrington est ma grande découverte 2007. C'était pas gagné que j'accroche, le space opéra c'est tout de même un genre hyper particulier, mais j'ai plongé dedans avec délices et je n'en suis pas encore ressortie. L'avantage c'est que comme il est très prolifique et que je viens à peine de le découvrir, j'ai encore de longues heures de lecture devant moi avant d'être en manque.
- John Irving, parce que j'ai aimé tout ce que j'ai lu de lui, et que c'est l'auteur préféré de mon papa alors c'est forcément très bien, non ?
- Karin Bernfeld, si elle se décide à publier quelque chose, j'attend, là, hein !

Quatre écrivains que je ne lirai plus
- Michel Pagel. Je mens à moitié, il est possible que je le relise encore pour voir si c'est vraiment désespéré. Il s'agit tout de même d'une de mes grandes déceptions littéraires. J'ai commencé par lire ses Flammes de la Nuit qui sont je trouve une bonne introduction à la fantasy pour quelqu'un qui n'en a jamais lu (equipollente confirmera), et puis j'ai enchaîné avec ses autres romans, et je trouve que plus ce monsieur écrit, moins ça va. Le premier tome de la Comédie Inhumaine était assez bon, le Roi d'Aout et l'Equilibre des Paradoxes étaient bien sans être exceptionnels, et puis j'ai fini par lire l'Oeuvre du Diable, et là, rejet. Trop convenu, trop facile. A l'instar de Bernard Werber - que je ne lirai plus non, mais ça vaut même pas la peine d'en parler - je pense qu'il s'est trop pressé le citron, ça n'est plus frais maintenant monsieur, il va falloir arrêter !
- Brett Easton Ellis. Je sais pas pourquoi, j'ai essayé de me convaincre que j'aimais bien, mais en fait, non.
- Robin Hobb. Je vais pas vraiment critiquer, elle écrit pas mal, elle a de bonnes idées, et j'ai dévoré les six premiers tomes de l'Apprenti Assassin en deux mois, mais je n'accroche plus à son style, et le premier "Aventuriers de la Mer" a la facheuse tendance de me tomber des mains dès que j'essaye de m'y atteler.
- La chick litt en général - parce que je ne suis pas dans le coeur (ni même dans la périphérie, ou alors juste parce que je suis une fille) de cible et que la qualité est rarement au rendez-vous - à l'exception de ce que pourra me recommander Saki parce que je lui fais confiance pour trier le bon grain de l'ivraie.

Quatre livres sur ma pile (on va faire comme si j'avais pas une centaine de bouquins en attente de lecture, et on va pas compter les Honor Harrington parce que j'en ai déjà parlé plus haut)
- "La Physique des Catastrophes", de Marisha Pessl. Moins bon que ce que j'avais espéré, mais très acceptable tout de même, et puis maintenant que j'ai mis 23 euros là-dedans, il va bien falloir que je le finisse.
- "Le ventre de l'Acier" et "La Forge des Epreuves" de K.J. Parker. J'ai lu le premier tome il y a fort longtemps (d'ailleurs il va peut-être falloir que je le reprenne, je suis pas sûre de bien m'en souvenir) et il me semble que c'était très original et bien écrit.
- "The Eyre Affair" de Jasper Fforde (et la suite si ça me plait) parce que ça fait déjà trois personnes au gout sûr qui me le conseillent.
- Un gros paquet de manuels et d'essais très très intéressants (vraiment hein) en lien avec la psychomotricité. Le problème c'est que la psychomotricité en question, je suis dedans tous les jours, et du coup quand je bouquine j'ai envie de penser à autre chose. Ceci dit, c'est l'année du mémoire, donc je vais devoir arrêter de procrastiner là-dessus.

Et je refile le bébé à tout les gens présents dans mes liens et qui ne l'ont pas encore fait.

mardi 11 septembre 2007

Ceci est un appel au secours

Mon stage de la mort qui tue prévu pour cette année vient de me pêter à la tronche, et je me retrouve donc avec un manque de 260h - soit deux jours par semaine pendant 18 semaines - sur 400 à valider pour mi-juin si je veux avoir une chance de pas repiquer. Je reprend et persiste dans mes recherches, bien sûr, mais là je touche un peu le fond du désespoir, parce que je ne peux pas quitter Paris, où les instutions sont déja prises d'assaut par les étudiants, et que histoire de compliquer encore le truc, sinon y a pas de challenge c'est pas drôle, je cherche surtout dans des domaines où la psychomotricité n'est pas encore trop répandue. Par conséquent, si vous connaissez un établissement situé à peu près n'importe où en Ile-De-France, ayant de près ou de loin à voir avec la gériatrie, la psychiatrie adulte, la rééducation fonctionnelle ou la prise en charge des personnes malvoyantes, dans lequel exerce un(e) psychomotricien(ne) diplomé(e) depuis plus de trois ans, c'est le moment de me sauver l'année.

Allez, pour faire bonne mesure, je vous met un peu de musique que personne n'écoutera de toute façon (alors oui quand je suis en mode tout-va-mal-monde-de-merde je le suis pas qu'à moitié, heureusement ça dure pas longtemps) :

Shakawkaw par Infected Mushroom


Merci au Lapin Blanc pour la découverte :x

vendredi 7 septembre 2007

@#$!

dimanche 2 septembre 2007

Mon voisin le tueur

Totoro à la sauce survival-horror. Je suis traumatisée. (via)

Warning: mysql_query(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 170

Warning: mysql_error(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 227

Warning: mysql_errno(): 6 is not a valid MySQL-Link resource in /home/nacara/nacara.net/weblog/inc/classes/class.mysql.php on line 228